GROS DOSSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIER!!!!

Comme je suis joueuse, je ressors les vieux dossiers! Et celui là, c'est du lourd! De l'or en barre! Alors je balance, vu que 15  ans après, il y a bientôt prescription.... En fait, j'ai retrouvé des preuves tangibles.

Topsecret1

Retour en arrière, novembre 2001 si j'ai bonne mémoire, championnat  de France 1ère division individuel à PARIS, COUBERTIN. Un gymnase que j'affectionne particulièrement, tant j'y ai fais de championnats de France, que ce soit en individuel ou par équipes. Une bonne douzaine je crois... Pour bien que vous compreniez la suite du drame qui s'est noué là-bas, je vous re situe les faits. Le championnat étant en novembre, je passe tout mon été à faire de la prépa physique comme une dingue, avec tours de pistes sous un soleil de plomb, corde à sauter, renforcement musculaire et j'en passe! Bref, rien que de bien normal quand on prépare un gros championnat. Et je ne rechigne pas à la tâche, parceque je ne vais monter à Paris pour acheter du terrain, comme à mon habitude.

Arrive donc le grand jour! 1er combat contre la balance gagné, je suis comme d'habitude en - 63 kg. En revanche, le tirage au sort ne me gâte pas franchement puisqu'au 1er tour je prends Lucie DECOSSE. Oui, oui, celle-là même que vous connaissez surement parcequ'elle a le plus beau palmarès féminin du judo français. Championne olympique, plusieurs fois championne du monde et d'Europe et je vous fais grâce du reste...

Olympics day 5 judo caycdxuycnl 1

Bon alors à cette époque, elle n'avait pas encore ce palmarès de oufffff, mais elle commençait être très connue. Qu'à cela ne tienne, DECOSSE ou pas, je ne me suis pas entraînée pour des prunes tout l'été et comme je vous le disais plus haut, je n'aime me déplacer pour rien. Alors feu!!!

On m'appelle sur le tapis 1, celui près de la grande verrière. Je suis en blanc tandis que Lucie est en rouge. Pour les non-initiés, à l'époque, les kimonos bleus et blancs n'étaient pas encore d'actualité. Un des judoka portait donc une ceinture rouge par dessus la sienne afin que l'arbitre différencie les deux combattants. Du coups, idem sur le tableau de marque: un coté blanc, un coté rouge. Sur ce tableau de marque, on trouve également les noms et clubs des combattants qui défilent, ainsi que le chrono, fort utile dans la gestion du temps et de l'effort. A l'époque, les combats des filles étaient encore de 5 mn. Depuis 2 ans, ils sont de 4 mn. 

Pardonnez-moi la piètre qualité des photos qui vont suivre, mais il faut dire que j'aie dû prendre en photo une planche contact de qualité déjà pas formidable à la base. Même pas la vraie photo au format normal! 

11823039 982242638503299 8147396442141171785 o

Alors sur le cliché ci-dessus, vous pourrez donc noter que le combat a débuté depuis 2 secondes, puisque le chrono affiche un petit 4 mn 58... Généralement, comme les deux combattants se trouvent à 2 m environ au début du combat, lorsque l'arbitre dit "hajimé!", il faut quelques secondes pour s'approcher l'un de l'autre et encore quelques secondes pour prendre le temps de se jauger et de s'attraper le "pyjama". Sachant qu'on a entre 25 et 30 secondes pour attaquer sous peine de se faire pénaliser.Pour avoir pris Lucie plusieurs fois à l'entraînement lorsque nous montions à l'INSEP (l'antre du sport de haut niveau français) avec le Pôle universaitaire de Grenoble, je savais à quoi m'attendre. Gauchère garde haute, explosive, affectionnant particulièrement les techniques arrières comme o soto gari (grand fauchage exterieur) et o uchi gari (grand fauchage intérieur) en reprise de garde.

1066087 jpg 936371 1000x667

Bon eh bien pour ma part, je vous laisse découvrir la suite en image:

11782462 982242528503310 5688687302947325329 o

Hummmmmpppppffffff! 4 mn 52, vous avez bien lu dans la petite flèche..................... Ce qui signifie que même pour une quiche en calcul comme moi, il n'y aura eu que 8 petites secondes de combat........ Et que croyez-vous qu'il se soit passé dans ce ridicule laps de temps? Eh bien j'ai pris la pelle la plus rapide de ma carrière, la plus cuisante, la plus humiliante, la pire de toute ma vie encore à ce jour! J'en ai pourtant pris d'autres depuis, mais celle-là..... Elle m'a crucifiée. D'ailleurs, vous pourrez noter que je gis façon Jesus Christ, les bras en croix... Que vous dire d'autre? Qu'en fait, je n'ai même pas eu le temps de poser mes mains sur le kim dans la fameuse phase d'observation, car j'ai pris un fulgurant o uchi gari à la volée qui m'a fait décoller d'au moins un mètre (la hauteur est proportionnelle à ma déception du moment), avant que je ne retombe largement sur le dos. D'où le bras levé de l'arbitre qui annonce IPPON, soit, la fin du combat..... Outchhhhhh. Rien que de vous en parler, même 15  ans après, je sens encore le tapis que j'avais collé dans le dos en me relevant..... Dégoutée, déçue, dépitée... Les qualificatifs ne manquaient pas pour décrire mon désarroi après tous ces mois d'entrainement intensif. C'est d'ailleurs la seule fois de ma vie où j'ai été repêchée par la suite et où je ne me suis pas battue contre mon adversaire suivante, au point que mon coach en a même quitté sa chaise, ayant compris qu'il n'y avait plus rien à faire, ni à me dire. Je n'y étais plus. J'étais restée scotchée au tapis pendant le combat précédent, incapable de me remobiliser.

Bref, soyez rassurés, depuis, j'ai gagné bien d'autres combats, j'en ai perdu aussi, mais retenez bien la moralité de cette histoire:

TOUJOURS TOURNER UNE DIZAINE DE SECONDES AU MOINS DANS LA PHASE D'OBSERVATION, CA EVITE DE SE PRENDRE LA GAMELLE LA PLUS RAPIDE DE LA COMPETITION!

 Jeunes judoka qui me lirez peut-être, prenez en de la graine! Parole de compétitrice chevronnée!

J'ai eu la chance, de par mon statut d'arbitre de haut niveau à présent, de revoir Lucie en 2012 sur un tournoi de Paris, alors que j'étais aux pesées. Je lui ai reparlé de ma petite histoire, en lui expliquant que grâce à elle j'avais eu mon heure de gloire dans la vidéo VHS des ippons 2002 où figurait ma gamelle. Et aussi que 15 ans après, je me fais encore chambrer par mes judoka (hein Maxence?). Il faut dire que Maxence et sa famille qui étaient venus en supporters en ont eu pour leurs frais... Et vous savez ce qu'elle m'a répondu avec un grand sourire? "Ah oui, je me souviens de cette fois-là....". Oh punaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiise! Avec tous les pions qu'elle a mis dans son immense carrière, il faut qu'elle se souvienne de celui qu'elle m'a collé!!!! Quoique.... Tout bien réfléchi, ça me flatte un peu...

 

Tipf 2013 111

Du coups, pour fêter ça, on a pris un petit cliché souvenir où j'ai inversé les rôles. Pardonnez une fois de plus la mauvaise qualité des photos, mais mon Jules devait être impressioné par Lucie et devait avoir la tremblotte. A moins que ce ne soit un effet de flou artistique qu'il ait voulu faire.

Tipf 2013 113

PS: Si quelqu'un connait personnellement Lucie DECOSSE, merci de lui faire lire cet article, j'en serai très honorée! Lucie, si tu me lis, sache que même si tu m'as mis le pire plat dos de ma vie, je suis très admirative de la super championne que tu as été. Merci de nous avoir fait rêver pendant toutes ces années! Bravoooooo!

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×