MON 8 EME MOIS DE GROSSESSE.

Telechargement 2

Et voilà! Déjà 8 mois. Qu'est-ce que ça passe vite!  

Alors le déménagement, c'est fait. Je vous laisse imaginer ce que j'ai dû endurer à être interdite de porter ceci ou cela...Un vrai calvaire pour moi qui ne supporte pas de rester les bras croisés. Donc, j'ai déménagé quand même. A ma façon. Doucement, mais surement. Et maintenant que nous sommes à un mois du terme, ma priorité est de faire en sorte que notre appartement ne ressemble plus à Beyrouth en temps de guerre... Parceque pour le moment, comment dire... Ca prend forme mais on est loin du compte. Enfin, de MON compte... En fait j'ai une facheuse tendance à placer la barre toujours très haute et je suis très exigeante avec moi-même. Quand je décide que les choses doivent être comme ci ou comme ça, il faut que ça soit fait. Et si possible pour avant-hier... Par conséquent, je m'agite encore et toujours.Soyez tranquille, la petite chose qui grandit dans mon ventre me rappelle à l'ordre quand je m'enflamme un peu trop. 

Dans un domaine plus cérébral, je dois me familiariser avec tout un vocabulaire jusqu'ici inconnu de moi. "Turbulette", "gigoteuse", "grenouillère", "cosy"... Bon, j'avais bien une vague idée, mais je préfère vérifier, sait-on jamais. Merci internet! Ah et puis il faut acheter les produits indispensables avant l'arrivée de bébé. Je me retrouve donc à errer dans des magasins où jusqu'ici seule l'enseigne me disait vaguement quelque chose et où biensûr je n'avais jamais, au grand jamais mis les pieds. Et où je dois acheter des trucs de couleur généralement bleu ou rose pâle avec des noms improbables. Il faut dire que le shopping et moi c'est déjà tout un programme, mais alors là, c'est encore une nouvelle étape à franchir.

D'ailleurs pour immortaliser ce grand moment, mon chéri n'a rien trouvé de mieux que de me prendre en photo au rayon couches, qui pour lui n'a plus aucun secret, ayant déjà deux beaux petits. Pour ma part, le rayon couche remonte à la grande époque de mon adolescence où je mettais comme beaucoup d'autres filles de mon âge, les fameuses protections qu'on appelait très gracieusement "pâtes à cul". Vous vous souvenez?  Enfin pour ce qui est des couches pour bébé, là, c'est déjà plus flou comme concept pour moi.

Moi: "Ah???? Y'a des tailles?"

Chéri loulou: "Ben oui, ma chérie, y'a des tailles, c'est comme pour nous..."

Moi: "Mouaip, cépafo... Et ça marche comment???"

20150120 133909

Enfin bon, pour résumer, je fais des listes et je coche au fur et à mesure, histoire de ne rien oublier pour le jour J et les jours qui vont suivre. Ca aussi c'est dur pour quelqu'un comme moi qui ai une l'autre facheuse tendance de ne pas prévoir au delà de la semaine qui arrive. Là j'y suis bien obligée. Arghhhhhhhh! Re-torture.....

Coté physique, outch.... Alors autant jusqu'à il y a 2 semaines je courrais encore presque comme une gazelle, autant depuis, je me traîne comme un lamantin hors de l'eau. Je vous le disais, même si je n'affiche que 9 kg de plus au compteur, je me sens énorme, flasque. Je suis obligée de m'arrêter entre deux étages, tellement je suis essoufflée... Ca craint... Et alors je me souviens du temps lointain, où j'étais sportive. Si, si, je vous jure, j'ai des preuves... Mais ça, c'était avant, comme dit la pub...

Pixiz 54e390e1a2380

 Parceque là, il n'y a plus l'ombre d'un muscle. En revanche, plein de petites vaguelettes qui ornent la surface de mes cuisses, en plus des magnifiques veines bleues et violettes qui les parcourent déjà. De la cellulite, oui, c'est ça...  Je n'ai plus la caisse et j'ai à peu près autant de mobilité qu'une enclume... Alors du coups ça m'angoisse quand même un peu. Est-ce que je vais pouvoir reprendre mes activités "d'avant" une fois que bébé sera là??? Bon, en même temps, restons positifs, je ne vais pouvoir que progresser et voir le fruit de mes efforts récompensés vu que je repartirai de rien. Vivement que je puisse m'y remettre et retrouver mon corps de sportive!!! Que je puisse rebouger sans avoir l'impression de terminer un marathon alors que je n'ai monté que 15 marches d'escaliers.

Coté alimentation, c'est pas gagné non plus. J'ai faim mais dès que je mange un peu j'ai l'impression de me sentir comme le bonhomme Michelin.Version féminine. Ballonnée...

Michelin bibendum bonhomme parodie sculpture 01

Ah et puis là je m'éclate avec les remontées gastriques. Le jour, la nuit. On ne sait ni pourquoi, ni comment, mais qu'est-ce que c'est désagréable. Et si vous croyez que le fait de savoir que 80% des femmes enceintes en sont victimes me console, vous vous fichez le doigt dans l'oeil! Du coups je passe des nuits magiques. Réveillée entre 4h et 6h du matin en général, je commence à m'habituer aux nuits blanches, comme me le disent toutes les gentilles copines étant déjà passées par là. Alors j'essaye de conditionner bébé pour qu'elle fasse rapidement ses nuits et qu'elle laisse sa maman dormiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir!

Bon eh bien voilà le bilan au 8ème mois. Je sens que je vais trouver le temps long jusqu'à la fin. Le 19 mars en principe. Mais allez savoir quand la sauterelle aura décidé de pointer le bout de son nez... Suite au prochain épisode.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×